Todibo, un choix judicieux pour Barcelone ?

Icon Sport/ Manuel Blondeau

Âgé seulement de 19 ans, le futur ex-défenseur central du TFC, Jean-Clair Todibo, va s’engager librement avec le club catalan à compter du 1er juillet prochain. Celui que l’on surnomme le « nouveau Varane » sera-t-il un atout majeur pour Barcelone comme son homologue français l’a fait à Madrid ?

Ses débuts footballistiques 

Natif de Cayenne en Guyane, Jean-Clair Todibo fait ses débuts au FC Les Lilas 93, en région parisienne dans la catégorie de jeunes en évoluant au poste de milieu défensif. Considéré comme un des plus grands espoirs du football français, le jeune Guyanais aurait très bien pu ne jamais devenir footballeur. En effet, à l’âge de 9 ans, le jeune garçon est victime d’un accident, percuté par une voiture, lui causant de multiples fractures aux jambes et aux chevilles. « Je quittais ma maison pour aller au judo, j’ai traversé la route et une voiture m’a renversé. C’est devenu un gros accident. Je me suis blessé aux deux jambes et à la cheville et il y a eu plusieurs fractures. J’ai encore les cicatrices, mais c’est une vieille histoire » a-t-il raconté à La Dépêche du Midi. Son avenir dans le monde du football semblait compromis, mais en 2016, il est recruté comme stagiaire par le Toulouse FC après avoir effectué des essais à Manchester United, à Nottingham Forest ou encore au Havre AC.

Des débuts contrastés avec Toulouse  

Jean-Clair Todibo débute au poste de défenseur central lors du derby contre Bordeaux, le 19 août, malgré un match moyen, il est applaudi par le Stadium lors de sa sortie. Contre Nîmes, lors de la 3ème journée de ligue 1, il réalise un match correct avant de se faire exclure contre Guingamp en seulement 9 minutes d’intervalle. À son retour de suspension, il alterne le bon contre Rennes où il marque même le but égalisateur à 3 minutes de la fin, puis contre Angers et Nice et le moins bon contre Nantes où le TFC prend l’eau et une défaite 4 à 0 à la Beaujoire. Depuis ses débuts avec le club professionnel, sa note moyenne dans l’équipe était de 5,44. Todibo s’est très vite intégré dans la charnière centrale des Violets orpheline d’Issa Diop parti à West Ham. Depuis, son éclosion n’a pas échappé au sélectionneur des U20 français Bernard Diomède qui le convoque à la mi-novembre. Il est titulaire contre la Suisse lors du 1 partout et est rentré en jeu en fin de match face à la Norvège pour une victoire 1 à 0.

Un contrat professionnel qui n’a jamais eu lieu

Depuis la 12ème journée, le joueur de 19 ans avait été écarté du groupe toulousain à cause d’une mauvaise communication lors de la signature de son premier contrat professionnel avec les Violets. Selon le président délégué du club Jean-François Soucasse : « il lui a été proposé un premier contrat pro avec une proposition salariale sans précédent » ( 25 000 euros mensuels et plusieurs centaines de milliers d’euros de prime à la signature.) De ce fait, le joueur n’a plus rejoué avec les professionnels et a décidé de quitter le club de la Haute-Garonne pour rejoindre la Catalogne et l’équipe d’Ernesto Valverde même si à l’heure actuelle, Todibo appartient toujours au TFC. Au total, le défenseur aura joué 10 matchs de ligue 1, pour une passe décisive et un but. Quoi qu’il en soit, le TFC voit une pépite s’en aller très, ou trop tôt. D’autant que la valorisation des joueurs est au cœur de l’équilibre sportif et économique  du club, selon Soucasse. Son entraineur, Alain Casanova, estime que « c’est un garçon avec du potentiel, il a de l’avenir. »

 Le nouveau Varane ?

Parfois, des carrières prennent des chemins impensables, et en l’espace de quelques mois. Celle du défenseur français de Toulouse n’a elle, même pas vraiment débuté avant d’être totalement bousculée et pourtant, la presse espagnole prédestine Jean-Clair Todibo comme le « nouveau Varane » depuis son recrutement acté au Barça. Ce dernier présente plusieurs points communs avec son semblable madrilène. En effet, très rapide, puissant et bon dans les airs grâce à son mètre quatre-vingt-dix, le futur barcelonais prend comme modèle un certains parisiens, Thiago Silva. De ses débuts au FC Les Lilas 93, le joueur essayait de copier son idole de toujours, Andrea Pirlo grâce à son évolution au poste de milieu défensif comme l’ancien joueur de la Juventus et de la sélection italienne. Avec le Toulouse FC, Jean-Clair Todibo a percé comme défenseur central, mais le joueur souhaite retrouver l’entrejeu. Le FC Barcelone lui donnera-t-il ce privilège ?

Un caractère qui ne plaît pas à tout le monde

Pour Ouassini Jardini, l’ex-entraîneur adjoint des Lilas, « Ce qui me frappait, c’était sa force de caractère. Une fois, il m’a dit : « Je veux marquer l’histoire de mon sport ». Très vite, son image de jeune homme très sûr de lui ne fait pas l’unanimité au sein du club toulousain. Lors des négociations pour la prolongation de son contrat, il doute de la direction du TFC, qui a longtemps bloqué les départs de Sissoko, Ben Yedder ou encore Capoue. Les relations entre le joueur et le club n’auront jamais été claires. À plusieurs reprises, le TFC reçoit des plaintes sur le mal-être du jeune espoir, notamment sur les conditions d’hébergement jugées insuffisantes par sa mère. Son avenir va donc s’écrire en Catalogne dans un grand club d’Europe. Une belle revanche sur la vie qui aurait pu basculer 10 ans auparavant. Au passage, le Guyanais devient le 22 ème joueur français à rejoindre les Blaugrana. Todibo n’a pas perdu de temps pour exprimer sa satisfaction sur Twitter :

Une chose est sûre, s’intégrer et gagner sa place au FC Barcelone n’est pas chose faites, mais en attendant de le voir s’illustrer dans le club espagnol, on vous propose une vidéo Youtube qui résume sa première partie de saison en ligue 1.

Source : SportVideosMM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *