Médias : Le football amateur se modernise

Fuchs Sports : l’entreprise qui va révolutionner le foot français ?

Dans un communiqué paru le 24 juillet, la FFF annonçait que l’intégralité des matchs de Nationale 2 et Nationale 3 serait diffusé durant les 5 prochaines années, grâce à un partenariat avec Fuchs Sports. All About Sport vous apporte quelques explications.

Après l’annonce du multiplex de Ligue 1 le dimanche à 15h qui impacte les clubs amateurs, la Fédération Française de Football a riposté en proposant la retransmission des rencontres de 4ème et 5ème division. Ce sont 232 stades qui seront équipés de caméras automatiques paramétrés avec l’intelligence artificielle. Les clubs se verront notamment fournir des résumés de match ainsi que des images gratuites, par l’entreprise Fuchs Sports, dans le but d’alimenter leurs réseaux sociaux.
Les clubs ont tout à y gagner ! Cela leur permettrait d’observer à plusieurs reprises, des potentielles recrues, en conditions réelles. Elles pourront s’appuyer aussi de ses images pour travailler ce qui n’a pas été à l’entraînement. C’est aussi un chamboulement pour les joueurs qui auront certainement plus de chance d’être repéré et de terminer dans des clubs plus huppés. Avec cette visibilité, les sponsors vont aussi avoir leur part du gâteau.
En plus de la N2 et de la N3, Fuchs Sports voudrait développer le même système pour les clubs de R1, c’est ce qu’explique Frédéric Lamotte à la tête du développement et de la stratégie de l’entreprise, dans un entretien pour Foot National. « Le but est de produire des contenus pour la Fédération, les Ligues et les clubs avec comme objectif d’offrir aux championnats de National 2 et de National 3 une véritable exposition médiatique. Et plus largement, nous voulons à terme aussi offrir la même visibilité à tous les clubs de Régional 1. » Un changement de statut et une belle reconnaissance du football amateur pour les bénévoles et autres acteurs du ballon rond, qui forment les futurs talents de demain.

Concernant la diffusion, une plateforme dédiée sera mise en place pour toutes les confrontations. Comme pour la Gambardella et les matchs jeunes, la FFF diffusera sur ses canaux « les matchs de gala ». Pour le contribuable, la plateforme sera totalement gratuite comme l’indique Frédéric Lamotte. «[…] pour les supporters, le produit sera entièrement gratuit. C’est donc un point essentiel de notre partenariat avec la FFF et une réponse attendue par les supporters.

Qu’en pense les principaux intéressés ?

Ils se nomment Roland Vieira, Valentin Hoguet et Lucas Laloyer, entraîneur du Puy Foot 43 (N2), joueur de l’IS Selongey (N3) et community manager aux Voltigeurs de Chateaubriant (N2). Ils nous racontent ce qui va changer pour eux, avec l’arrivée de la diffusion dans leurs championnats respectifs. Les 3 protagonistes sont unanimes, c’est un grand oui ! Ils voient cette arrivée d’un très bon œil car cela devrait permettre de découvrir un football encore assez méconnu du grand public. « Je trouve ça très bien car cela permet de suivre tout le championnat, ce qui sera avantageux pour les joueurs et le public. Le  fonctionnement sera beaucoup plus simple qu’auparavant. » Valentin ajoute : « Je pense que c’est un plus, cela permet de se faire voir par d’autres clubs mais aussi permettre aux supporters de voir son équipe, jouer à distance […] Et puis ça permet de montrer que même dans des divisions plus basses, le niveau est plutôt bon. […] C’est la suite logique des choses. En Angleterre, ils font ça depuis des années et ça peut rendre le football que plus beau et plus attractif dans certaines villes et/ou villages. » Enfin, Lucas argumente sur le fait que cette visibilité permettra d’exposer un football très intéressant pour le grand public : « Je suis plus que satisfait, ça apporte un plus et une visibilité plus importante à un football vraiment très intéressant qui mérite vraiment d’être connu.
De plus, le joueur bourguignon évoque aussi le fait du manque d’argent pour certains clubs qui ne pouvaient pas diffuser leurs matchs jusque-là et qui en auront la possibilité avec l’arrivée de Fuchs Sports : « L’arrivée des caméras est une bonne chose car beaucoup de clubs ne peuvent pas filmer leurs matchs, faute de moyens. »

Roland Vieira, entraîneur du Puy Foot 43 (National 2) © Le Puy Foot 43

Pour les 2 principaux concernés, le coach auvergnat ainsi que le community manager castelbriantais, l’arrivée des caméras ne va pas changer considérablement leur travail mais pourra les aider en apportant du contenu supplémentaire : « Ça ne changera pas nos méthodes de travail mais cela va les faciliter car on aura tout sur une même plateforme. »
– « On continuera de filmer de notre côté les matchs également, donc nos méthodes ne changeront pas spécialement. On pourra quand même malgré tout s’appuyer sur Fuchs Sports en cas de besoin. »
Enfin, s’ils sont tous convaincus par ce projet, le défenseur selongéen émet quelques doutes sur ce que cela va donner. « Après il ne faut pas que ça créé des conflits car le sujet n’est pas encore maîtrisé, comparé aux clubs pros. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *