Arthur Melo, un trésor pour Barcelone

De ses débuts de footballeur à aujourd’hui

Né le 12 août 1996, à Goiânia au Brésil, Arthur Henrique Ramos de Oliveira Melo de son vrai prénom, est un footballeur brésilien qui joue au poste de milieu de terrain. À l’âge de 12 ans, le génie brésilien commence à jouer avec le club de sa ville natale, le Goiás Esporte Clube . En 2010, Arthur est recruté par le club du Grêmio, qui en 2015, le promu en équipe première par l’entraineur Luiz Felipe Scolari. Quelques années plus tard, le joueur de 22 ans devient un élément important dans le onze initial du Grêmio, lors de son premier match en Copa Libertadores, il est désigné « homme du match » après avoir réussi 100% de ses passes, soit un total de 40 passes ce jour-là. Il remporte la Copa Libertadores par la même occasion face à l’équipe argentine du CA Lanus en finale. Le 11 mars 2018, le FC Barcelone annonce l’arrivée du joueur pour juillet 2018 pour un montant de 30 millions d’euros plus 9 millions de bonus. Le 28 juillet 2018, il marque son premier but lors de son premier match avec les « Blaugrana » face aux Spurs de Tottenham en International Champions Cup, tout va vite pour le jeune brésilien, il n’a pourtant que 22 ans.  Le 17 août 2018, le sélectionneur du Brésil le convoque pour les matchs amicaux contre les Etats-Unis et le Salvador.

Résultat de recherche d'images pour "arthur melo enfance"
De sa jeunesse au Goiás Esporte Clube à Barcelone aujourd’hui.         Life Bogger

Des débuts satisfaisants avec Barcelone

Interrogé sur ses premiers mois au FC Barcelone, le génie barcelonais s’est confié sur ses débuts honorables mais aussi en sélection brésilienne: « Le Barça était un rêve d’enfant. Le Camp Nou m’a ébloui et c’est vraiment génial. C’était un moment compliqué lorsque j’ai joué pour la première fois, mais c’était un rêve devenu réalité d’entendre mon nom lors de la présentation », a confié Arthur.  Entrée en jeu dès le premier match de Liga contre Alaves à la place de Dembele et titularisé pour la première fois en Ligue des Champions face à Tottenham (2-4), Arthur Melo connaît en effet, des débuts convaincants avec le FC Barcelone, le milieu de terrain a même eu la joie de découvrir la sélection brésilienne grâce à ses premiers matchs réussis sous le maillot du Barça: « mon objectif était de jouer avec l’équipe brésilienne, et je tiens à remercier toutes les personnes qui m’ont aidé à y arriver ». Des débuts en Catalogne qui ont de quoi satisfaire Arthur ainsi que ses coéquipiers: « C’est un crack, c’est un énorme plaisir de jouer avec lui. Il donne un plus à notre équipe et c’est le moteur. Il ne perd pas de ballons au milieu et il nous donne beaucoup de passes. Il est un milieu de terrain parfait », explique Philippe Coutinho. Pour Thomas Vermaleen, « Arthur est un bon joueur, bien entendu il a besoin de plus de temps pour s’adapter, mais c’est un joueur qui se bat et possède d’importantes qualités techniques ».

Le Brésilien Arthur a inscrit son premier but avec Barcelone.
Le Brésilien Arthur a inscrit son premier but avec Barcelone. | REUTERS

Une famille formidable

Depuis son arrivée à Barcelone, le natif de Goiânia est considéré comme une future star. Une pression que sa famille semble prête à assumer, ou du moins, du côté paternel. En effet, depuis sa présentation au Camp Nou le 12 juillet dernier, son père Aílton porte à chaque match du Barça le premier maillot blaugrana floqué au nom de son fils, sans aucun numéro derrière. Sa mère, Lucía, est plus émotive à l’idée de voir son fils depuis le stade. Sa dernière expérience en finale retour de Copa Libertadores, à l’époque où Arthur jouait encore à Grêmio, s’est soldée par un malaise en tribunes à la suite d’une grosse blessure de son fils.

Résultat de recherche d'images pour "arthur melo famille"
Arthur n’oublie jamais d’apprécier l’amour et les enseignements de sa mère bien-aimée tout au long de sa vie. Life Bogger

Des comparaisons avec Xavi qui se multiplient

Depuis ses bonnes prestations avec le club catalan, Arthur est comparé à un ancien joueur du club, il a hérité du numéro 8 d’Andres Iniesta mais c’est bien à Xavi qu’il est comparé selon les presses espagnoles. Après le match contre Tottenham, Mundo Deportivo et AS lui ont ainsi décerné 3 étoiles sur 5, tandis que Sport lui a donné à beau 7/10. Quant à Marca, le commentaire publié vaut bien plus que ça: « ce n’est pas Xavi, mais il lui ressemble. Joueur de talent au profil de milieu de terrain différent à tous ceux arrivés récemment au Barça. Un grand match, il continue de progresser et doit jouer davantage ». Une comparaison très flatteuse venant de la presse madrilène. Selon Sport, « Arthur est-il le nouveau Xavi ? Toute comparaison avec l’ancien capitaine du Barça peut paraître exagérée, mais ce qui est sûr c’est qu’Arthur n’a pas besoin d’être aussi bon que Xavi pour être titulaire au Barça. Valverde lui a donné sa chance et le Brésilien en a profité au maximum. Il ne manque plus que l’entraîneur lui donne de la continuité (dans son onze de départ) ». « Précieux. Il a été la surprise du onze de départ et l’un des joueurs qui se sont le plus distingués. Il a démontré qu’il ressemblait à Xavi. Il ne perd quasiment jamais de ballons, il l’a d’ailleurs touché plus que quiconque et a dicté le rythme du match », écrit de son côté Mundo Deportivo. Ancien numéro 10 de Barcelone, Rivaldo est très élogieux en ce qui concerne le jeune brésilien: « Je suis sûr qu’il sera bientôt titulaire indiscutable. Il a montré ses qualités à devenir « le nouveau Xavi ». Il pourrait être la bonne personne pour le remplacer ». Arthur est devenu un maître de l’entre-jeu comme l’était l’ex-capitaine du Barça. Son sourire et son humilité ont conquis le peuple catalan. « Cette comparaison avec Xavi me rend fier », reconnaît Arthur avant de prévenir : « je l’admire mais j’ai encore beaucoup de chemin à parcourir pour arriver à son niveau ».  Face à Valence, au mois d’octobre, Arthur avait tenté 142 passes, soit le plus grand nombre pour un joueur de Liga lors d’un match à l’extérieur depuis Xavi et ses 148 passes contre Levante en novembre 2012, encore une autre comparaison similaire avec l’ancien cerveau des Blaugrana. Ce qui est sûr, c’est que Arthur n’a pas fini de nous surprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *